Article pour essayer de mieux comprendre la différenciation et l’utilité des actions / obligations. J’espère que ce sera clair 😉

Définition et caractéristique d’une action :

• Une action = Titre de propriété → Chaque action d’une entreprise représente une fraction du capital social de celle-ci et fait de son détenteur, l’actionnaire, l’un des « propriétaires » de l’entreprise. De ce fait celui qui a acheté une action peut donc participer à l’Assemblée Générale annuelle des actionnaires, où les discussions portent sur l’orientation et la gestion de l’entreprise.

• On recoit alors des « dividendes » qui correspondent a une rémunération versée par une société à ses actionnaires.

• Si le cours des actions a augmenté, en vendant ses actions l’actionnaire fera des plus-values.

• (Pour Antoine L) Mais si le cours des actions a baissé, en vendant ses actions il ferra des moins-values et donc une perte financière sur le capital investi. C’est l’un des risques.

• De même que si l’entreprise fait faillite, il est rare que l’actionnaire récupère son argent, car il est indemnisé en dernier, après le fisc, les fournisseurs de l’entreprise et les porteurs d’obligations. C’est pourquoi un investissement en actions est considéré comme plus risqué qu’un placement en obligations. ( Donc même si normalement dans le droit les actionnaires doivent être remboursé, dans les faits c’est rare.)

Définition et caractéristique de l’obligation :

• Une obligation n’est pas un titre de propriété mais un titre de créance. Là où une action est une part du capital social d’une entreprise, l’obligation est une part de la dette d’une entreprise que celle-ci s’engage à rembourser.

• L’obligation est un financement, mais pas par une banque ! C’est comme si elle faisait un crédit bancaire mais sur les marchés financiers auprès de plusieurs agents qui auront chacun une part.

• Les obligations peuvent être émises soit par les Etats (on parle d’obligations publiques ou, aux Etats-Unis, de bons du Trésor), soit par les entreprises (on parle alors d’obligations privées ou « corporate »).

Risque des obligations :

-Le défaut de paiement : Lorsque la solvabilité d’une entreprise ou d’un Etat est en cause, un risque de non-remboursement des emprunts obligataires existe. Les créanciers risquent alors une perte partielle ou totale de leur investissement (hors intérêts déjà versés).

– Les moins-values : La valeur d’une obligation à taux fixe est inversement proportionnelle à l’évolution des taux d’intérêt. Lorsque ces derniers augmentent, la valeur nominale des obligations diminue engendrant des risques de moins-values en cours de vie. Plus la durée de vie de l’obligation est longue, et plus elle est sensible à l’évolution des taux d’intérêts.

– La liquidité : La revente d’une obligation peut se heurter au manque d’acheteurs. Le marché obligataire est peu liquide et les investisseurs peuvent donc attendre longtemps avant de réussir à revendre leurs titres.

Ps : Bon j’ai écrit la plupart des choses avec mes propres mots donc il se peut que j’ai fait des erreurs, désolé si c’est le cas. J’espère que ça vous aidera à comprendre.

Pps : M’en voulez pas je ne suis pas très bonne en orthographe.

Publicités